Today is April 17, 2024 / /

The Torah Learning Library of Yeshivat Chovevei Torah

Pekoudei – Le Rosh Yeshiva Réponds – Statut halakhique du pain fabriqué avec de la farine de blé et de la farine d’amande

by Rabbi Dov Linzer (Posted on March 14, 2024)
Topics: French, Pekudei, Rosh Yeshiva Responds, Sefer Shemot, Torah

Print Friendly, PDF & Email

https://pixabay.com/photos/loaf-bread-wheat-grain-baked-7352306/

Traduit par Rabbi Émile Ackermann

To read this post in English, click here

וַיַּֽעֲרֹ֥ךְ עָלָ֛יו עֵ֥רֶךְ לֶ֖חֶם לִפְנֵ֣י הֹ כַּֽאֲשֶׁ֛ר צִוָּ֥ה הֹ אֶת-משֶֽׁה

Il arrangea sur elle des rangées de pains devant l’Éternel, comme l’Éternel avait ordonné à Mosché. (Shemot 40:23).

QUESTION— Washington, D.C.

Un pain fabriqué avec de la farine de riz et un peu de farine de blé serait HaMotzi si l’on pouvait sentir le goût du blé. Qu’en est-il si, au lieu de cela, il est fait avec de la farine d’amande ? La même règle de goût s’appliquerait-elle ou faudrait-il un rov ?

RÉPONSE

Une question qui concerne également les personnes souffrant d’une intolérance au gluten.  La Mishnah Challah 3:7 enseigne que s’il y a un mélange de blé et de riz, il est considéré comme du pain pour HaMotzi et matzah s’il y a un goût de blé présent.

Ramban, à la page 31a de ses Hilkhot Challah sur cette mishna, écrit que cette règle est unique à la combinaison de blé et de riz. Il s’agit d’un principe appelé גוררין – le blé “entraîne” le riz.  La Mishna Torah dans Hilkhot Bikkurim 6:11 et Hilkhot Chameiz uMatzah 6:5, ne mentionne qu’une combinaison de blé et de riz, tout comme le Shulchan Arukh YD 324:9 et OC 453:2. Cependant, le Shakh YD 324:17 déclare qu’il semble que le Tur – qui utilise le mot דגן et non חטים – n’est pas d’accord avec le Shulchan Arukh et l’appliquerait aux 5 types de grains (mais vraisemblablement seulement avec le riz).

Un autre débat porte sur la question de savoir si la pâte doit contenir le shiur minimum de l’un des cinq grains – un kezayit pour HaMotzi et 43 œufs pour challah.  Ramban affirme que tant que la pâte à pain contient le shiur minimum, le ratio blé/riz peut être extrêmement faible. Ra’avad, dans les deux Rambam ci-dessus, dit qu’il faut un shiur de farine de blé dans un ratio de 1:8 ou 1:9 – כזית בכדי אכילת פרס – afin de pouvoir manger la quantité minimale de farine de blé dans le temps requis.

Lorsque nous arrivons au Shulchan Arukh, nous trouvons :

1.     Seuls le blé et le riz sont mentionnés (comme indiqué ci-dessus) – les autres céréales et farines ne sont vraisemblablement pas bonnes.

2.    Aucune mention de shiur – il n’y a probablement pas de proportion minimale de farine de blé, c’est considéré comme du pain, tant que le blé peut être goûté.

Mishnah Berurah 453:14 suit le peshat de ce qui précède – cela ne fonctionne qu’avec le blé et le riz et vous n’avez pas besoin d’une proportion particulière. Il écrit que l’on accomplit la mitsva avec un kezayit de ce type de pain. Il ajoute également que s’il s’agit d’un mélange d’autres types de céréales – par exemple de l’orge, de sorte que l’orge représente 1:8/1:9 du riz, alors vous accomplissez la mitzvah avec un kezayit de ce pain.

Mon pesak est que le blé et le riz fonctionnent même si la quantité de blé est minime, et que les autres céréales fonctionnent si l’avoine, l’orge, etc. est de 1:8 ou 1:9. Vous remplissez l’obligation même avec 1 kezayit d’un tel pain.

Ainsi, une personne intolérante au gluten peut manger de la matsa faite d’une petite quantité de farine de blé combinée à de la farine de riz (oui, cela annule les kitniyot).  Je pense que le rapport doit être supérieur à 1:60, mais pour s’assurer que le goût est bon, il faut probablement faire un test de goût, ou utiliser le ratio 1:8 ou 1:9. Si vous ne pouvez pas utiliser de farine de blé, la farine d’orge et la farine de riz (ou d’amande) dans un ratio de 1:9 conviennent parfaitement. Il en va de même pour HaMotzi.

La réponse à la question initiale est oui, cela s’applique à la farine d’amande, s’il y a un ratio de 1:8 ou 1:9 entre la farine de blé et la farine d’amande.