Today is April 17, 2024 / /

The Torah Learning Library of Yeshivat Chovevei Torah

Vayikra – Le Rosh Yeshiva Réponds – Casheriser une poêle à frire

by Rabbi Dov Linzer (Posted on March 20, 2024)
Topics: French, Rosh Yeshiva Responds, Sefer Vayikra, Torah, Vayikra

Print Friendly, PDF & Email

https://pixabay.com/photos/royal-fan-court-frying-pan-1195362/

Traduit par Rabbi Émile Ackermann

To read this post in English, click here

וְאִם-מִנְחָ֥ה עַל-הַמַּֽחֲבַ֖ת קָרְבָּנֶ֑ךָ סֹ֛לֶת בְּלוּלָ֥ה בַשֶּׁ֖מֶן מַצָּ֥ה תִֽהְיֶֽה :

Si votre offrande est une offrande de gâteau à la plancha, elle sera faite de farine de choix, avec de l’huile mélangée, sans levain (Vayikra 2:5).

QUESTION— Washington, D.C.

Une poêle à frire kasher utilisée pour cuire un poulet treif sans huile ou autre chose peut-elle être casherisée ?

RÉPONSE

Elle peut être casherisée avec libbun chamur, “brûler à vif”.

Les poskim débattent du niveau de chaleur requis pour le libbun chamur. Selon certains, il suffit que la casserole soit chauffée à la même température que lorsqu’elle a absorbé l’issur – en se basant sur le principe que “de la même manière qu’elle a absorbé (l’aliment interdit), elle le recrache”.  Selon d’autres, cependant, il faut toujours atteindre une température d’environ 340°C-370°C, parce que le principe opérationnel ici est que la chaleur, plutôt que d’extraire l’aliment absorbé, le brûle et le détruit là où il se trouve, et qu’un niveau de chaleur très élevé est nécessaire pour y parvenir.  Sur ce débat, voir Pri Megadim (Eshel Avraham) OC 451:30 et Iggrot Moshe (YD 1:60) du côté machmir, et Minchat Yitzhak 3:66 du côté indulgent.

L’utilisation d’un four n’est pas une option dans ce cas, selon l’une ou l’autre opinion. Un four peut atteindre au maximum environ 260°C, et non 340º-370º. Cela signifie qu’il ne serait pas considéré comme libbun chamur selon l’opinion la plus stricte, qui exige toujours 340-370º pour libbun. Ce n’est pas non plus un libboun chamour pour ceux qui sont plus indulgents et qui autorisent le libboun lorsque la casserole est chauffée au même degré qu’elle l’était lorsqu’elle a absorbé la nourriture. Dans notre cas, la nourriture a été absorbée dans la poêle lorsqu’elle était utilisée sur la cuisinière. La casserole ne peut donc pas être casherisée au four, puisqu’elle ne pourra pas devenir aussi chaude qu’elle l’était à l’origine sur la cuisinière.

En résumé, une poêle utilisée sur la cuisinière avec des aliments non casher doit être cachérisée sur la plaque de cuisson. Je pense que le fait de la laisser allumée pendant 30 minutes pour qu’elle devienne complètement chaude est la bonne approche.

Dans les cas où une casserole a été utilisée dans un four, et où la casserole serait endommagée si l’on essayait de la casher sur la cuisinière et de l’amener à 340-370, on peut se fier à l’opinion la plus indulgente et la casher à l’intérieur du four. Dans ce cas, j’attendrais 24 heures. En général, cela n’est pas nécessaire pour le libboun, mais étant donné que nous nous appuyons ici sur une opinion plus indulgente, attendre 24 heures abaissera le niveau d’issour. En outre, il est conseillé de le laver à l’eau chaude et au savon avant, ce qui peut également fournir une base supplémentaire pour l’indulgence.

Remarque : le chametz est différent. Il s’agit de hetera bala – un aliment absorbé et autorisé – et ne nécessite que libbun kal, une légère brûlure, bien que certains soient machmir.