Today is May 26, 2024 / /

The Torah Learning Library of Yeshivat Chovevei Torah

Metsora – Le Rosh Yeshiva Réponds – Se faire couper les cheveux durant Hol Hamoed

by Rabbi Dov Linzer (Posted on April 18, 2024)
Topics: French, Metzora, Rosh Yeshiva Responds, Sefer Vayikra, Torah

Print Friendly, PDF & Email

https://pixabay.com/photos/hairdresser-haircut-comb-scissors-1179459/

Traduit par Rabbi Émile Ackermann

To read this post in English, click here

וְהָיָה בַיּוֹם הַשְּׁבִיעִי יְגַלַּח אֶת־כָּל־שְׂעָרוֹ אֶת־רֹאשׁוֹ וְאֶת־זְקָנוֹ וְאֵת גַּבֹּת עֵינָיו וְאֶת־כָּל־שְׂעָרוֹ יְגַלֵּחַ׃

“Le septième jour, il se rasera la tête, la barbe et les sourcils ; il se rasera tous les cheveux” (Vayikra 14:9)

QUESTION—Washington, D.C.

Chag Sameach ! Mo’adim LeSimchah ! Supposons qu’une personne ait travaillé entre 80 et 100 heures par semaine en tant que médecin jusqu’au vendredi soir précédant Chabbat et qu’elle n’ait pas pu se faire couper les cheveux avant Yom Tov. Ses vacances commencent le vendredi soir avant chag et durent jusqu’à Pessah. Ce niveau d’implication dans son travail est-il qualifié de הבא ממנידת הים שיצא לסחורה par rapport à l’autorisation d’une coupe de cheveux pendant Chol HaMoed lorsque la personne est en congé pour des vacances avant Yom Tov HaAcharon shel Pesach ?

RÉPONSE

Oui, il ne fait aucun doute qu’il peut le faire. Il n’y a aucune raison de penser que la liste de la Michna et du Choulkhan Aroukh OC 531:4 concernant les personnes qui peuvent se raser ou se faire couper les cheveux pendant Chol HaMoed (une personne libérée de prison, une personne qui vient d’un endroit éloigné, etc. soit totalement exhaustive. Être formaliste ici n’a pas de sens. Aroukh HaShoulkhan OC (531:3,5) indique clairement que la règle est ce qui prévaut et que ces cas ne sont que des exemples classiques :

ומ”מ יש שהתירו לו חכמים לגלח בחול המועד והיינו בדברים שהכל יודעים הסיבה למה לא גילח קודם הרגל ולא יהיה מזה קלקול לאחרים אם נתיר כמו ששנינו במשנה…

וכן הבא ממרחקים בחול המועד שהדבר מפורסם אבל מדרך קרובה אסור לו לגלח שאין הכל יודעים ואפילו בא ממרחקים בעיו”ט קודם הלילה ולא היה לו שהות ביום לגלח מותר לו לגלח בחול המועד… וכן אלו אף שהתירו להם לגלח מ”מ לא יגלחו את עצמם בפרהסיא אלא בצינעא דשמא יש שאינם יודעים העניין ויבואו לזלזל בגילוח בחול המועד

“Néanmoins, il existe des cas où les Sages ont permis à une personne de se raser le jour de Chol HaMoed, et ce dans des situations où tout le monde connaissait la raison pour laquelle la personne ne s’était pas rasée avant le Yom Tov. Il n’y avait donc aucune crainte que le fait d’autoriser de tels cas conduise d’autres personnes à agir de manière inappropriée…”

De même, si une personne arrive d’un endroit éloigné le jour de Chol HaMoed, de sorte qu’il est bien connu qu’elle revient d’un voyage, il lui est permis de se raser. Mais si elle revient d’un endroit proche, il lui sera interdit de se raser, car tout le monde ne saura pas qu’elle a voyagé. Même s’il revient d’un endroit éloigné le jour de Yom Tov avant la tombée de la nuit, s’il n’a pas eu l’occasion de se raser avant Yom Tov, il lui est permis de se raser le jour de Chol HaMoed… De même, même ceux qui sont autorisés à se raser le jour de Yom Tov ne doivent pas se raser dans l’espace public, mais plutôt dans un endroit privé, car il peut y avoir des gens qui ne connaissent pas les spécificités du cas, et ils en viendront à traiter à la légère la restriction interdisant de se raser le jour de Chol HaMoed.

Ce cas satisfait évidemment à l’exigence selon laquelle il n’a pas eu la possibilité de le faire plus tôt, et je suis convaincu que – étant donné qu’il est médecin et que je suppose que les gens de la communauté ont une idée de ses horaires, etc. מיפרסמא מילתא, la situation est bien connue.