Today is June 13, 2024 / /

The Torah Learning Library of Yeshivat Chovevei Torah

Behoukotai – Le Rosh Yeshiva Réponds – Compter une personne chargée de la sécurité dans une autre pièce comme dixième pour un minyan

by Rabbi Dov Linzer (Posted on May 30, 2024)
Topics: Bechukotai, French, Rosh Yeshiva Responds, Sefer Vayikra, Torah

Print Friendly, PDF & Email

https://pixabay.com/photos/cctv-surveillance-camera-cctv-7267551/

Traduit par Rabbi Émile Ackermann

To read this post in English, click here

וִֽישַׁבְתֶּ֥ם לָבֶ֖טַח בְּאַרְצְכֶֽם

vous aurez du pain à manger en abondance (Vayikra 26:5)

QUESTION—Houston, TX

Nous prions à l’extérieur du JCC et nous sommes tenus d’avoir une personne chargée de la sécurité à la porte lorsque le bâtiment est fermé, ce qui inclut le Shabbat. Pour des raisons financières, nous faisons appel à des volontaires à tour de rôle, mais parfois, comme pour Mincha, nous avons dix hommes, et seulement dix hommes. D’autres fois, il y a exactement dix hommes ainsi que des femmes, mais il est difficile d’exiger que le gardien soit une femme. La personne chargée de la sécurité peut à peine voir dans la salle de la shul depuis la porte arrière de la salle où nous prions. Peut-être que la dernière personne dans la salle peut les voir. Cette personne chargée de la sécurité peut-elle être le dixième, bediavad ou lekhatchilah ?

RÉPONSE

Le Shulchan Arukh (OC 55:14) stipule qu’un tziruf (inclusion) pour le minyan peut être réalisé même si une personne est à l’extérieur de la pièce ou à l’extérieur si elle peut être vue par ceux qui sont à l’intérieur. Ceci est basé sur la décision établie par zimmun que si une partie du groupe peut voir une partie de l’autre groupe, il s’agit d’un seul groupe pour zimmun (Shoulkhan Aroukh OC 195:1). Bien que certains s’opposent à la comparaison et soient plus stricts pour le minyan (mentionné par Mishnah Berurah 55:52, Mishnah Berurah 55:57, voir Aroukh HaShoulkhan OC 55:20), le psak accepté est de s’appuyer sur le Shoulkhan Arukh lorsque cela s’avère nécessaire. Je dois souligner qu’il faut placer un homme (oui, un homme) dans la pièce à l’intérieur de manière à ce qu’il puisse voir et être vu par l’homme à l’extérieur. C’est essentiel.

Je ne vois pas très bien pourquoi on ne pourrait pas mettre en place un système dans lequel un homme prendrait toujours ce travail lorsqu’il y a plus de 10 hommes, et une femme lorsqu’il y a exactement 10 hommes, en supposant qu’il y ait une répartition à peu près égale. Mais je comprends qu’il y ait des raisons pour lesquelles cela ne fonctionnerait pas. Quoi qu’il en soit, si vous estimez qu’il est important qu’un homme fasse parfois le travail, alors oui, vous pouvez certainement suivre la décision du Shoulkhan Arukh, mais avec les critères ci-dessus – un homme dans la pièce doit pouvoir voir et être vu par l’homme désigné comme gardien de sécurité.